La cuisine marocaine d’Idriss Kably

Quand il démarre son entreprise en octobre 2017, Idriss Kably est loin de se douter que ses plats susciteraient autant d’engouement. Pourtant, ce Montréalais d’origine marocaine a tout compris d’une recette gagnante : des épices ramenées directement du Maroc, de la viande de qualité, des légumes frais et un service à la clientèle particulièrement soigné.

Son service de traiteur, Le Darkoum, propose des plats maison concoctés dans la pure tradition de la cuisine marocaine.

LIRE LA SUITE

Simon Rufiange, 37 ans, designer

On a toujours été attirées par les créateurs, quel que soit leur champ d’expertise. Ces intuitifs qui, à partir de bribes d’idées, réussissent à créer des histoires, des univers ou des objets de toutes pièces.

Simon Rufiange, crédit : de Gaspé

Le designer multidisciplinaire Simon Rufiange est un de ceux-là. Un créatif qui a la fibre entrepreneuriale, du talent à revendre et une curiosité insatiable.

LIRE LA SUITE

Melissa Maya Falkenberg, animatrice, auteure et artiste passionnée

Elle est passionnée de musique, elle anime, écrit, photographie. Elle est une maman, une amoureuse, et même plus. Melissa Maya, c’est elle qui a fait nos premières photos pour ce blogue.

Elle a aussi capté mon portrait pour mes 40 ans. De magnifiques photos qui vont toujours me rappeler comment j’étais dans mon corps et dans ma tête à ce moment de ma vie. Melissa Maya a cette sensibilité et ce regard pour la photographie.

LIRE LA SUITE

Marc Montplaisir, 52 ans, photographe

Il fait de la photographie depuis près de 30 ans. Son fer de lance : le portrait.

Il a photographié Marc Labrèche, Louis-José Houde, Simon-Olivier Fecteau, Placido Domingo, Mathieu Chédid, David Suzuki, Macha Grenon, Macha Limonchik et tant d’autres. Au fil du temps, il s’est spécialisé dans les ambrotypes au collodion, une technique ancienne bien particulière.

Marc Montplaisir, crédit: Dominique Skoltz

Entrevue avec un gars passionné, talentueux et authentique.

LIRE LA SUITE

Isabelle Rochette, 44 ans, distillatrice de production chez Cirka

J’admire les gens qui ont la capacité de faire table rase dans leur vie. Je trouve que ça prend une certaine humilité de reconnaître qu’on n’est plus vraiment heureux et pas mal de courage pour renverser la vapeur.

P1080182

C’est en réfléchissant à ça que j’ai eu envie de vous parler d’Isabelle Rochette, une fille très chouette pour qui j’ai beaucoup d’affection et avec qui j’ai eu la chance de travailler il y a quelques années.

LIRE LA SUITE

L’inoubliable Nathalie Moreau

Quand j’ai rencontré Nathalie Moreau pour la première fois, j’étais loin de me douter qu’elle me marquerait autant. C’était il y a un peu moins de deux ans à Radio-Canada. Elle revenait d’un congé de maladie à la suite d’une récidive du cancer de l’ovaire.

fullsizerender-62

Je ne la connaissais pas, enfin que de nom, mais je l’avais remarquée à Tout le monde en parle où elle était venue partager, aux côtés de sa soeur jumelle Sylvie Moreau, son engagement au sein de l’Institut du cancer de Montréal comme ambassadrice. Je l’avais trouvée si inspirante.

LIRE LA SUITE

Ces enfants globe-trotteurs

Ils ont suivi leurs parents diplomates ou coopérants partout sur le globe, d’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre.

Émilie et Marianne Potvin, la trentaine, ont passé les dix-huit premières années de leur vie à l’étranger. Le Pérou, le Mali, le Niger, la Thaïlande et l’Égypte sont devenus, tour à tour, leur nouveau domicile. Frédérique Fourny-Jennings, quarante-six ans, a grandi en Allemagne, en France, au Gabon et au Congo. Christophe David, quarante ans, a quant à lui vécu au Niger et au Gabon entre l’âge de huit et treize ans.

Marianne Potvin Crédit photo: Somayeh Chitchian

Marianne Potvin, crédit photo: Somayeh Chitchian

image-blancheAujourd’hui adultes, ils ont un formidable bagage, une capacité d’adaptation hors du commun et bien peu de racines. Rencontre avec des caméléons à la couenne dure.

LIRE LA SUITE

Eric Beauséjour, 48 ans, de producteur à Médecins sans frontières.

On a tous un jour rêvé de tout plaquer et de recommencer sa vie autrement. Puis pour plein de bonnes ou de mauvaises raisons, on ne fait rien de tout ça. Et c’est bien comme ça.

Eric Humanitarian

Eric Beauséjour, lui, l’a fait. À quarante-deux ans, il a mis sa carrière de côté, vendu toutes ses affaires et soumis sa candidature à Médecins sans frontières alors qu’il n’avait aucune expérience dans l’humanitaire.

LIRE LA SUITE

Catherine Paiement-Paradis, 32 ans, fondatrice et directrice de Deuxième édition

Pétillante, assumée, humble, drôle et surtout pas compliquée, Catherine est une vraie source d’inspiration. À 32 ans, elle mène de main de maître sa propre entreprise spécialisée dans la vente en ligne de vêtements haut de gamme de seconde main.

_MG_1787_petiteCrédit photo: Julie Artacho

Rencontre avec une jeune entrepreneure qui a le vent dans les voiles!

LIRE LA SUITE

Fanny Quenneville, 39 ans, vice-présidente chez Dentsubos

Fanny Quenneville a tout pour elle. Eh oui, ça se peut! Et je sais, c’est injuste!! Voyez un peu : elle est d’une beauté naturelle, elle est brillante, elle chante à merveille, a un amoureux talentueux (il est designer) et un garçon de 9 ans absolument craquant. Et cerise sur le sundae : elle mène une carrière florissante dans une importante agence de publicité.

Photo 3_petite

J’aime cette fille parce qu’elle est tout ça, mais sans la prétention ou le gros ego qu’ont certaines personnes. Ce qui la rend encore plus spéciale.

Portrait d’une gestionnaire authentique et inspirante!

LIRE LA SUITE