10 lectures du moment

Pour comprendre ce qui se passe dans ma vie, dans la vie, j’ai besoin des livres. J’ai besoin d’histoires pour me ressourcer, pour comprendre, pour m’aider à mettre des mots sur des émotions, des situations. Et je ne parle pas de psycho-pop ou de livres de croissance personnelle. Des romans, des nouvelles, des essais et même des romans graphiques et des BD.

Nord alice

Voici donc mon premier « top 10 » de livres que j’ai aimés récemment. Pas nécessairement des livres récents, mais des livres qui me suivent.

1- Hiroshimoi, Véronique Grenier, 2016.

Petit livre d’une grande puissance qu’on lit d’un seul souffle… et qu’on rebrasse longtemps dans notre tête. Hiroshimoi est un récit en fragments d’ordinaire amoureux, coincé dans une boucle, qui martèle sans fin que l’espoir, c’est la résignation.

image (1)

2- Mémoire de fille, Annie Ernaux, 2016.

Annie Ernaux, c’est ma préféré de toutes. Je dévore chacun de ses livres. Dès que j’ai terminé je suis triste, car je sais que je devrai attendre encore plus d’un an avant de la relire.

L’oeuvre d’Annie Ernaux est presque entièrement autobiographique. Dans Mémoire de fille, elle revient sur l’été 1958, l’été de ses 18 ans. Annie Ernaux, à cette époque Annie Dufresne, quitte la maison de ses parents pour travailler dans une colonie de vacances. Elle y vit sa première relation sexuelle. Une expérience désirée au départ qui s’avère désastreuse et qui lui fera connaitre la honte et l’humiliation. Une expérience qui teintera toute la démarche d’écriture d’Annie Ernaux.

3- Chercher Sam, Sophie Bienvenu, 2014.

Chercher sam

On a beaucoup (trop) parlé des Pitbull cet été. Malgré tout, voici un livre dans lequel on parle de Pitbull. Et on l’aime, ce chien. Chercher Sam, c’est l’histoire de Mathieu, un jeune homme écorché de la vie, qui croit avoir déjà tout perdu jusqu’au jour où il perd son chien. Il fait tout pour le retrouver, ce qui l’amène à replonger dans ses souffrances.

Ce livre, j’en aurais trop à dire et ce serait trop personnel. Mais disons simplement que tout comme Mathieu, il m’a fait plonger au coeur d’un drame personnel, un drame que je croyais beaucoup plus guéri.

4- La femme qui fuit, Anaïs Barbeau-Lavalette, 2015.

Anaïs Barbeau-Lavalette n’a pas connu sa grand-mère maternelle et décide d’enquêter afin d’en connaitre plus sur la femme qui a abandonné ses enfants et vécu de près les turbulences du Refus global. Malgré la souffrance engendrée par le départ de cette femme, le livre est empreint d’amour. Un livre qui nous plonge dans le Québec du Refus global à travers les yeux d’une de ses enfants qui cherche à comprendre.

5- Nord Alice, Marc Séguin, 2015.

Nord Alice est le récit d’un homme qui, à la suite de sa séparation avec la femme qu’il aime, décide d’aller vivre et travailler comme chirurgien dans le Nunavik. Les grands moments de solitude vécus là-bas le mènent dans une introspection au coeur de ses racines, mais aussi des racines de son amour et de sa peine. C’est beau. C’est vrai. On sent le froid, on mord dans la chair du poisson, on a peur de l’ours qui attaque. Nord Alice c’est l’histoire d’une peine d’amour, mais c’est aussi le Nord, vu à travers les yeux de l’homme de la ville.

6- La bête à sa mère, David Goudreault, 2015.

L’histoire déroutante d’un personnage détestable, voleur, sexiste et manipulateur dont la mère « se suicidait souvent ». Un jeune homme ordinaire, ballotté de famille d’accueil en famille d’accueil. Laissé à lui même, jamais vraiment aimé. Un premier roman puissant et cru de David Goudreault, premier Québécois à remporter la coupe du monde de slam de poésie à Paris. La suite, La bête et sa cage, vient tout juste de sortir et elle m’attend sur ma table de chevet!

7- Douze chansons pour Evelyne, Fredric Gary Comeau, 2016.

C’est Claudia Larochelle qui m’a fait découvrir ce livre. Elle en a parlé sur Facebook. Comme j’aime souvent ses recommandations, je me suis précipitée dessus. Je n’ai pas été déçue. Elle le recommande d’ailleurs ici avec plein d’autres belles lectures (http://avenues.ca/chroniques/10-romans-amour/)

On suit l’histoire d’Antoine Bourque, chanteur et poète acadien qui vient tout juste de terminer un album de douze chansons dédiées à Evelyne, celle qui l’a quitté. Un livre captivant, qui nous fait voyager entre le Montréal des années quatre-vingt-dix et le Japon d’aujourd’hui, en passant par le Mexique et le Portugal.

8- M Train, Patti Smith, 2016.

M Train c’est la suite de Just kid. Un livre que j’ai adoré, un livre qui m’a transportée dans le New York et le Brooklyn des années 60-70 à travers la vie et la musique de Patti Smith. Dans M Train, Patti Smith nous entraîne dans un voyage en train. Les stations représentent des souvenirs. On passe par des cafés et autres lieux qu’elle a visités à travers le monde. On oscille entre rêve et réalité, passé et présent. M Train est une réflexion sur le deuil, l’espoir, les souvenirs, le création.

9- Le club des miracles relatifs, Nancy Huston, 2016.

Tout comme Annie Ernaux, je lis tout ce que Nancy Huston écrit. J’attends chacun de ses livres avec impatience. Pour être bien honnête, je n’ai pas encore lu celui-ci…mais c’est le dernier sorti, alors il fait partie de mes suggestions. Le Club des miracles relatifs est l’histoire de la confrontation entre deux formes de monstruosité, l’une humaine, l’autre posthumaine.

Un livre qui explore avec force une société inimaginable, mais déjà là.

10- Lèche-vitrine, Sarah-Maude Beauchesne, 2016.

Je conclus ma liste avec un peu plus de légèreté. Lèche-vitrine, un roman pour ados…C’est la suite de Coeur de slush paru en 2015. On continue donc de suivre Billie. Elle a maintenant 18 ans et vient tout juste de déménager à Montréal pour poursuivre ses études…mais elle n’a toujours pas oublié le beau Pierre aux yeux bleu piscine. J’aime ça, j’ai dix-hui ans à nouveau et toute la vie devant moi. Je replonge dans mes souvenirs de moi-même. À cette époque où j’étais si mal dans mon corps et où je cherchais tellement l’approbation des autres.

Bonne lecture!

Sophie B.